Qui suis-je ?

Je m’appelle Mélissa Vovard, j’ai 28 ans.

Diplômée en licence de psychologie à l'université d'Angers, j’ai poursuivi des études dans l’enseignement auprès d’un jeune public au sein de l’éducation nationale puis en pédagogie alternative.

En parallèle, j’ai passé mes plus jeunes années à graviter autour de questionnements spirituels. J'ai commencé très tôt à pratiquer la méditation et à manier les arts ésotériques.

 

Mes aspirations ont de loin que je me souvienne, toujours été très portées sur le déploiement de mon âme et une profonde envie d’apporter ma graine à l’édifice Humaine.

 

Hypersensible et hyperémotive, j’ai connu un décalage important avec les autres. 

Vécu comme un handicap durant les premières années de ma vie, j’en ai fait au fil du temps une force et une richesse que je chérie.

Cette approche de l’existence m’a permis d’explorer et de développer ma relation à l’invisible.

 

P1015588.jpg

Mes débuts

En 2020, J’ai lancé mon entreprise

et ai commencé par proposer des accompagnements individuels en utilisant mes capacités médiumniques ainsi que la cartomancie.

 

Pendant ce temps, j’ai aussi développé une très belle communauté sur les réseaux sociaux avec laquelle je partageais et je partage toujours un certain nombre de connaissances, de réflexions philosophiques, des méditations collectives, des tirages de cartes ainsi que des messages canalisés. 

 

En deux ans, j’ai grandi avec mon entreprise. Et cela m’a permis de comprendre ce qui résonnait réellement pour moi, notamment en identifiant un peu plus mon fonctionnement professionnel mais également personnel. 

J’ai compris que je pouvais et que je devais adapter mon travail à mon rythme et mes différents cycles : hormonal, saisonnier…

89d05492b6e4b9e99c28034b212490d4.jpg

Ma rencontre avec la sonothérapie

Dans mon cheminement personnel, la sonothérapie s’est présentée naturellement.

 

J’avais une attraction très très forte pour la musique depuis toujours mais je n’osais pas explorer cet univers pendant longtemps à cause de croyances et de mémoires appartenant à cette vie mais pas seulement.

 

C’est d’abord avec un tambour que j’ai appris à m’ancrer en profondeur, à libérer, nettoyer, faire circuler mes énergies.

 

S’en ai suivis différents instruments, certains mélodieux et doux pour apaiser; d’autres plus intenses dans les vibrations pour aller dé-crystaliser et libérer ce qui était prêt à l’être à ce moment-là.

 

Jusqu’au jour où j’ai découvert le cristal, et là ça a été un tout autre coup de coeur

J'ai alors décidé de me former en sonothérapie auprès de Cléia (l'art du son : sonothérapie et yoga du son ).

 

Et tout au long de ce parcours,

grâce à de merveilleuses rencontres et de très belles synchronicités,

j’ai été amené à prendre conscience de mon pourquoi et de mon comment, ou comme certain-es l’appel “mission de vie”. 

 

Et c’est ainsi que ma voix s’est révélée.

Sans titre (6).png

Et ma plus belle relation, avec le chant

J’ai compris intuitivement le potentiel du chant, comme une médecine à part entière en découvrant son pouvoir sur moi. 

 

Dès que je me sentais stressée, avec une émotion bloquée, un manque d’énergie, une douleur, je chantais et dans la foulée mes maux disparaissaient et je retrouvais de l’espace.

Je reprenais naturellement ma place, apaisée et bien ancrée.

 

Lorsque j’ai découvert cet incroyable outil, je me suis demandé comment on avait pu passer à côté.

 

Et puis, j’ai commencé à inclure le chant dans mes accompagnements, dans les soins en sonothérapie et me suis formée en chant médecine à l’institut Padma (Soin Vibratoire de l’Âme - Voix et Instruments vibratoires) en Bretagne.

 

C’est ainsi que ma pratique s’est enrichie et que je me suis le plus sentie à ma place dans les différentes approches thérapeutiques.

jeff-finley-2aULxM-YkCk-unsplash.jpg

C’est un gros résumé de ce qui m’amène à vous.

 

Aujourd’hui, je choisi d’investir davantage le contact réel et c’est pourquoi je développe mon réseau sur Angers et ses alentours.

Vous me reconnaitrez avec ma petite chariotte, transportant à pieds mes instruments dans l’anjou.

 

Je continue cependant de proposer des accompagnements à distance pour pouvoir offrir mes services au plus grand nombre et surtout aux personnes qui ne peuvent pas se déplacer jusqu’à Angers.